Les principes du management scientifique selon Frederick Taylor

  • Penseurs du management et des affaires
  • 14 Mai 2020
  • Aucun commentaire

Dans son ouvrage The Principles of Scientific Management publié pour la première fois en 1911, Frederick Taylor (1856-1915), a partagé sa vision du management. Selon lui, l'objectif du management est de s’assurer que la direction et les employés aient chacun une prospérité maximale1.

À l’époque, de nombreuses personnes partaient de l’idée qu’il y avait une relation antagoniste entre la direction et les employés. Certains estimaient que le but de la direction était d’augmenter sans cesse la production et à un coût toujours plus bas. D'autres estimaient au contraire que le but des employés était de protéger leurs intérêts et si possible, en travaillant le moins possible. Il y avait une peur de coopérer.

Taylor, à travers son concept de management scientifique, voulait maximiser les résultats pour les deux parties. En effet, il partait du postulat que la direction avait besoin des travailleurs et que les travailleurs, quant à eux, avaient besoin de la direction pour les manager et les aider à atteindre leurs objectifs (par ex. : obtenir de meilleurs salaires).

Voici les quatre principes du management scientifique selon Taylor2 :

  • Premièrement, il faut concevoir de manière scientifique le travail. Cela implique par exemple d’étudier la meilleure façon d'exécuter une tâche, et ce, en faisant des études sur les mouvements à adopter et sur le temps nécessaire pour les réaliser.
  • Deuxièmement, il faut sélectionner scientifiquement la meilleure personne pour le poste visé, lui assurer une formation continue pour qu’elle réalise ses tâches de mieux en mieux (efficience) et bien la récompenser en fonction de sa productivité.
  • Troisièmement, il faut que la direction coopère avec les employés pour s’assurer qu’ils réalisent bien leurs tâches selon les méthodes prescrites et récompenser les travailleurs qui respectent étroitement les procédures.
  • Quatrièmement, il faut que la direction planifie, organise et contrôle les tâches à réaliser.

Au-delà de ces quatre principes, la direction doit :

  • Former en permanence les travailleurs à respecter les procédures ;
  • Faire des retours (commentaires ou feedback) sur la façon dont les tâches sont réalisées pour améliorer les procédures ;
  • Récompenser les performances individuelles par des incitations financières.

La vision du management de Frederick Taylor a dérangé de nombreuses personnes. Selon le biographe Robert Kanigel, il a été le premier consultant en management et en efficience du 20e siècle3.
 

Références
 

1. Taylor, F. W. (1967). The Principles of Scientific Management. W. W. Norton & Company.
2. Miner, J. B. (2006). Organizational Behavior 3: Historical Origins, Theoretical Foundations, and the Future (1re éd.). Routledge.
3. Kanigel, R. (2005). The One Best Way: Frederick Winslow Taylor and the Enigma of Efficiency (1re éd.). The MIT Press.