La division du travail selon Adam Smith

  • Penseurs du management et des affaires
  • 15 Mai 2020
  • Aucun commentaire

Dans le premier chapitre de son livre The Wealth of Nations (1776), Adam Smith (1723-1790) pensait qu’en divisant le travail, on pouvait améliorer la productivité1. Il a ainsi développé le concept de division du travail (division of labour) qui est la façon dont une organisation va répartir ses tâches, fonctions et responsabilités entre ses membres.  

Les avantages de la division du travail peuvent être les suivants selon Smith :

  • Une amélioration des compétences et de la dextérité des travailleurs lorsqu’ils réalisent des tâches ;
  • Une limitation du nombre des tâches et de déplacements qu’une personne effectue permettant ainsi de gagner du temps ;
  • La répétition d’une même tâche peut aider les travailleurs à découvrir de meilleures façons de procéder pour être plus efficaces par la suite ; c'est-à-dire que les travailleurs peuvent améliorer en continu leurs processus de travail.

Il y a également des inconvénients, à savoir :

  • Un ralentissement des processus mentaux et une perte de la stimulation dans la réalisation des tâches ;
  • Une dégradation mentale due à une répétition excessive des mêmes tâches.
     

Référence
 

1. Smith, A. (1893). An Inquiry into the Nature and Causes of the Wealth of Nations. London: George Routledge and Sons.